Espionnés par la NSA, le monde entier proteste

Objectif Sécurité

 

Espionnés par la NSA, le monde entier proteste

Harpoon, Echelon, Promis, Prism, RNO

 

Pour anticiper les menaces avant qu’elles ne se matérialisent, il faut connaître les plans des adversaires potentiels. Comme la NSA et la CIA ne possèdent pas de boule de cristal, l’écoute du monde est une pratique quasi irremplaçable pour déjouer les attentats comme ceux du 11 septembre.

 

Le statut de la CIA, de la NSA et même du FBI est de trouver et de traquer les ennemis des Etats-Unis partout où ils se trouvent, l’interception et l’analyse des communications est un moyen parmi d’autres d’y parvenir.

C’est par ces paroles que le patron de la Maison Blanche et le ministre du renseignement américain présentent en 2007 au responsable de la NSA l’opération PRISM.

 

On peut gager que sans les révélations d’Edward Snowden, actuellement réfugié en Russie, le monde n’aurait jamais eu vent que la National Security Agency espionnait et interceptait les communications de pratiquement tous les chefs d’états et hommes importants de la planète.

 

Si des pays comme le Brésil, le Mexique et quelques autres exigent de Washington des explications « officielles » par écrit le plus rapidement possible, en Europe, on a mollement réagi. Les 3 principaux opérateurs téléphoniques allemands ont décidé de crypter tous les emails de leurs clients automatiquement.

 

50 millions de comptes sont concernés, les Belges et les Français n’ont pas bougé un cil, le Royaume Uni étant partenaire dans l’opération Echelon et Promis, ce sont abstenus de commentaires (voir article Echelon).

Il est vrai que les problèmes syriens ont fait passer le scandale de l’opération Prism au second plan.

 

En ce qui concerne le Président russe, Vladimir Poutine, il n’aurait pas de raison de s’inquiéter. Toutes les informations sensibles de son pays sont sécurisées de manière inviolable. En tant qu’ancien patron de l’ex KGB, il doit en connaître un bout sur le sujet et savoir de quoi il parle.

 

Il se montre néanmoins fort intéressé par les révélations que pourrait encore faire Edward Snowden. Nul doute qu’elles compléteront la base de données des services de renseignements russes.

 

Affaire à suivre.

 

 

 

 

 

Léon ROUFOSSE

www.objectifsecurite.be Email : objectif_securite@hotmail.com

Copyright 2013 © All Rights Reserved