SATELLITES ESPIONS AUX PLUS OFFRANTS

Objectif Sécurité

 

SATELLITES ESPIONS AUX PLUS OFFRANTS

Peut être un lien avec la tuerie de Chevaline en Haute-Savoie

Rétrospective

 

En 1994, la décision présidentielle N°23 prise par Bill Clinton autorisait des sociétés privées à développer, lancer et vendre des satellites reproduisant des images haute résolution.

En janvier 1997, le ministère du commerce avait délivré des licences à 9 compagnies américaines. Certaines associées à des partenaires étrangers, pour 11 types de satellites pourvus d'un large éventail de capacités techniques capables de fournir des images d'Israël à la Syrie, à la Lybie, à l'Irak et à l'Iran. Ou encore, de fournir des images du Vietnam du Sud au Vietnam du Nord etc ....

"Surey Satelite Technology" (SSTL) division de EADS figure parmi les clients de la société SHTECH.

L'acquisition d'un satellite ultraperfectionné pouvant constituer une arme de premier choix entre des mains criminelles.

Tous les responsables des services de renseignements américains ne pouvaient ignorer le danger représenté par un tel libéralisme pourtant, ils l'ont implicitement approuvé encourageant même la coopération entre les Saoudiens et des sociétés dont les recherches et les programmes sont si secret, selon un des responsables "que nous cachons même nos découvertes aux dirigeants de nos forces armées". Pourquoi une telle complaisance ?

 

CHEVALINE EN HAUTE-SAVOIE : DES MEURTRES SANS AUTEUR !

 

Les faits

 

Le mercredi 5 septembre ± 15H00 à Chevaline en Haute-Savoie, meurtre de Saad al Hilli (50 ans), de sa femme, Iqbal (47 ans) et de la grand- mère qui vit habituellement en Suède. Zainab al Hilli, une petite fille de 7 ans est gravement blessée et Zeena al Hilli (4 ans) est dissimulée dans le break BMW est indemne.

Sylvain Mollier, un cycliste, témoin des exécutions est également abattu.

  • Saad al Hilli : né à Bagdad en 1962, arrivé en Angleterre en 1968 à l'âge de 6 ans. Domicilié à Claygate, 26 Oaken Lane, Comté de Surrey, ± 30 Km de Londres. Il faisait l'objet d'une surveillance discrète du MI5 depuis 2003.
  • Voisin direct : James Mattews, profession journaliste, très proche du MI5. Son habitation servait aux observations dont Saad al Hilli faisait l'objet.
  • Profession ingénieur : Saad al Hilli dirigeait la société SHTECH très active dans l'aéronautique. Société qui n'aurait que 2 ou 3 clients spécialisés dans la photographie, cartographie aérienne, les dromes et les satellites de surveillance (SSTL) (EADS) (DMC).

Depuis quelques mois, Saad al Hilli était très inquiet et nul dans son entourage ne sait pourquoi. Peut être faut-il en chercher les raisons dans le conflit Israélo-palestinien et la crise irakienne. Deux sujets qui lui tenaient particulièrement à cœur. Il aurait confié à un de ses proches : ceux qui ont organisé les attentats du 11 septembre sont dans la dernière phase du projet Merlin. Dans son bureau, les enquêteurs ont découvert 4 ordinateurs dont 3 connectés à un réseau pour ses activités professionnelles et sur le contenu du quatrième, rien ne transpire ! Le 29 août 2012, il rencontre Julien Stedman, son comptable. Il voulait, semble-t-il, être rassuré sur le bon déroulement de ses dernières transactions avant de partir quelques jours à Chevaline avec sa famille.

  • Patrimoine :
  • Une magnifique propriété en Angleterre de grande valeur
  • Des biens en France
  • Plusieurs comptes dans des paradis fiscaux
  • Des biens en Irak qui seraient saisis conservatoirement par le gouvernement
  • Pistes probables
  • Crime crapuleux (ne tient pas la route)
  • Querelle familiale sur fond d'héritage (possible mais peu probable)
  • Acte terroriste (pourquoi pas)
  • Elimination par un service secret (hypothèse plausible)

Au sein des vraies services secrets, certains exécutants n'ont pas d'état d'âmes et si nécessaire, finissent même le travail au couteau ou à main nue. Saad al Hilli faisait probablement l'objet de la surveillance d'un tueur qui a attendu le moment propice pour exécuter toute la famille et le seul témoin. Aucun survivant égal aucun témoin. C'est atroce mais la raison d'Etat le tolère dans de nombreux pays. La tuerie d'Auriol au sein même du SAC est un exemple.

Si les exécutions ne portaient pas la signature d'un service d'élimination pourquoi, après les meurtres, de nombreux agents de renseignements anglais, français, suisse, italien et bien d'autres parcouraient le région en tout sens, alors que les autorités et la presse privilégiaient le crime crapuleux ou le règlement de compte familial. Bizarre non !

 

Hypothèse sur l'arme utilisée

  • -25 douilles de calibre 7,65 millimètre, toutes percutées de la même manière, ont été récupérées sur la scène du crime.
  • -Les 25 douilles portaient toutes la marque du même extracteur.
  • -Ce qui prouve qu'une seule et même arme a été employée. Les balisticiens n'ont pu encore déterminer si elles proviennent toutes du même chargeur.
  • -La presse dans son ensemble a publié que le 7,65 mm était un calibre banal utilisé uniquement dans des armes anciennes à faible capacité de chargeur et n'étant plus fabriquée de nos jours.
  • -Rien n'est plus faux, le 7,65 mm ou 32 A.C.P est la munition pour pistolet semi-automatique et pour pistolet mitrailleur full automatique la plus répandue. Toutes les polices de la planète l'ont utilisée. Toutes les grandes marques d'armes ont fabriqué et pour la plupart fabrique toujours des armes en 7,65 mm-32 A.C.P. rien que la gamme CZ en compte encore de nombreux modèles dont le bien connu "pistolet automatique SCORPION" chargeur 20 coups, plus chargeur 25 et 30 coups en option. Cette arme est très en vogue dans les pays de l'Est et en Chine.

Il y a aussi l'excellent CZ83, capacité du chargeur 15 coups, mais des chargeurs de 20 et 25 coups sont disponible en option.

Les sociétés Walther, Manurhin, FN, Beretta, Bernardelli et bien d'autres ont fabriqué et pour la plupart fabrique toujours des armes chambrées en 7,65 mm - 32 A.C.P.

Jusque dans les années 1980, l'arme réglementaire de la police belge était le FN 1922 en 7,65 mm, remplacé depuis par le GP35 -FN en calibre 9 mm para.

Le 7,65 mm parabellum ou 30 luger

Il existe une version de munition en 7,65 mm beaucoup plus performante que le 32 A.C.P. il s'agit de la 7,65 mm parabellum ou 30 luger. Cette munition est très répandue en Allemagne, en Suisse et en Italie. Bernardelli a vendu de nombreux modèles de pistolet SA à grande capacité de chargeur en Italie, en Belgique, en France et dans de nombreux autres pays. Il était possible d'obtenir des chargeur en option de 20 et 25 coups. Même Beretta a adapté son célèbre Pistolet 92F, sous l'appellation 98F. De nombreuses marques ont aussi fabriqué des conversions permettant de tirer la 7,65 mm dans des armes chambrées pour d'autres calibres.

Il s'agit d'une munitions extrêmement précise, à la trajectoire très tendue et ayant une très bonne pénétration. C'est la munition initiale du Pistolet SA Luger, capacité de chargeur 8 coups. Mais, des chargeurs escarcots de 32 coups étaient disponibles en option.

Zainab al Hilli, la petite fille de 7 ans rescapée a été blessée par balle à l'épaule et frappée à la tête. Probablement avec la crosse de l'arme du tueur.

Une source très proche de l'enquête aurait laissé supposer que des fragments de plaquettes de crosse d'un pistolet SA Luger PO8 aurait été retrouvé suer la scène du crime voir dans les blessures de la petite Zainab. Info, intox ou indiscrétion, impossible actuellement d'en connaître d'avantage !

Le 7,65 mm long

Pour la complète information sur les munition de 7,65 mm, il existe également la 7,65 long. Ancienne munition réglementaire des pistolets SA de l'armée française. Cette 7,65 est périmée et n'est, en théorie, plus fabriquée. Mais elle reste malgré tout répandue en Italie et en Suisse comme surplus. Il s'agit d'une munition très précise avec une excellente pénétration et un recul modéré.

La 32 Smith & Wesson Wadcuter Sport

Il s'agit d'une 7,65 mm réservée au tir sportif et récréatif. Toutes les marques fabrique des armes pour cette munition.

Les 7,65 mm du passé

Pour être tout à fait complet, il existe une série de 7,65 mm appelée calibre 32 ou 320 au USA qui sont tombées totalement en désuétude et presque impossible à trouver de nos jours :

-320 bull dog

-320 Garrucha

-32 short colt

-32 long colt

-32 Smith & Wesson (revolver)

-32 colt new police

-32 Harrington et Richardson magnum

-32-20 Winchester pour revolver

Pistolet CZ Scorpion

Le pistolet Scorpion a été conçu pour les unités de reconnaissance, les équipages de chars, les forces spéciales et les forces de sécurit du ministère de l'intérieur.

Le Scorpion a été développé pour répondre à un besoin spécifique :

Une arme à feu automatique pouvant être utilisée et portée dans un holster comme un pistolet semi-automatique.

Calibre 32 ACP - 7,65 mm, chargeur 10 coups et 20 coups, en option 25 et 30 coups, longueur totale 270 mm; longueur du canon 115 mm; épaisseur 43 mm, poids 1 Kg 280.

Il est raisonnable de supposer que dans l'affreuse tuerie de Chevaline, c'est le 32 A.CP ou le 7,65 mm parabellum qui a été utilisée !

Affaire à suivre ….

Léon ROUFOSSE

www.objectifsecurite.be Email : objectif_securite@hotmail.com

Copyright 2013 © All Rights Reserved