Tuerie Chevaline une commission rogatoire internationale va opérer en Irak 060313

Objectif Sécurité

 

TUERIE CHEVALINE : UNE COMMISSION ROGATOIRE INTERNATIONALE VA OPERER EN IRAK

L’enquête sans auteur de Chevaline mobilise plus d’une centaine d’enquêteurs relevant d’une coopération internationale entre la France, le Royaume-Uni, la Suède, l’Espagne, l’Italie et la Suisse et est activement suivie par les services de renseignements d’autres pays.

Parallèlement, une commission rogatoire internationale va se rendre en Irak pour faire l’inventaire exact des biens dont disposeraient les victimes : Saad Al-Hilli, citoyen anglais d’origine Irakienne, son épouse Iqbal et sa belle-mère Suhaila Al-Allaf de nationalité Suédoise.

Les enquêteurs ont découvert que Saad Al-Hilli avait des intérêts dans plusieurs pays entre autre un compte en Suisse qui avoisinerait les 800000 Livres Sterling soit environ 925600 Euros.

Les enquêteurs recherchent également à récupérer toutes ses données informatiques éparpillées dans le monde et notamment aux Etats-Unis.

Les policiers français en charge de la tuerie de Chevaline s’intéressent aussi au responsable des trois meurtres de Daillon, commune située dans le Canton suisse du Valais commis début janvier 2013

Le crime survenu en Suisse et la tuerie non élucidée de Chevaline auraient de nombreux points communs. Les experts regroupent toutes les données et éléments susceptibles d’établir un lien entre les deux affaires.

Bizarre quand même que personne ne soit officiellement intéressé aux satellites espions vendus aux plus offrant !

Et puisque l’on parle de satellites, les images des satellites qui permettent de lire du ciel une plaque minéralogique d’un véhicule ne sont-elles pas exploitables dans l’affaire qui nous occupe ?

Affaire à suivre

Léon ROUFOSSE

www.objectifsecurite.be Email : objectif_securite@hotmail.com

Copyright 2013 © All Rights Reserved