Tuerie de Chevalin la piste des satellites...

Objectif Sécurité

 

Tuerie de Chevaline : la piste des satellites espions aux plus offrants reste l'hypothèse la plus sérieuse (06/09/2013)

"L’enquête ne piétine pas, mais elle est très difficile à communiquer" annonce,ce vendredi 06 septembre, le procureur d’Annecy.

 

Le 05 septembre 2012, sur un chemin de Haute-Savoie, Saad al-Hili, britannique d’origine irakienne, son épouse, sa belle-mère ainsi qu’un cycliste de la localité étaient exécutés par balles avec une arme de calibre 7,65 mm.

Les enquêteurs français et britanniques ont auditionnés plus ou moins 1500 témoins et tentés d’identifier plus de 4000 appels téléphoniques passés dans la région où a eu lieu les crimes.

 

La justice explore toujours la piste familiale. Saad aurait été en conflit avec son frère ainé, Zaïd, à propos de l’héritage paternel d’une valeur de ± 5 millions d’euros.

 

La piste irakienne où le père possédait des biens immobiliers à Bagdad est aussi toujours exploitée.

Autre hypothèse, la vente de satellites espions aux plus offrants. L’examen de ses ordinateurs et l’enquête réalisée aux USA a démontré que Saad al-Hili ingénieur dans une société de satellites civile possédait bien plus de données confidentielles que son emploi ne le justifiait (voir article précédent).

 

 

 

 

Léon ROUFOSSE

www.objectifsecurite.be Email : objectif_securite@hotmail.com

Copyright 2013 © All Rights Reserved