Les points vitaux de face

Section 1

Cours belge de Self-défense

POINTS VITAUX DE FACE

 

1) SOMMET DU CRANE

Le point à frapper est situé au sommet du crâne, à la suture des fontanelles avant et arrière des os crâniens.

Un coup important sur ce point avec un objet contondant, matraque, bouteille, occasionne, à chaque fois, une fracture du crâne.

Point difficile à atteindre avec nos armes naturelles.

K.O. instantané si frappé avec un objet dur.

 

2) CREUX MASTOIDIEN DERRIERE LE LOBE DE L'OREILLE

Ce point est assez difficile à atteindre sauf avec le sabre de la main en diagonale de haut en bas, ou avec le pied si l'adversaire est penché.

Un coup sur ce point peut occasionner une fracture grave du rocher.

Ce point est très difficile à atteindre et son attaque n'est pas conseillée en self-défense.

 

3) LES OREILLES

Très faciles à atteindre avec la paume, comme pour donner une puissante claque. Les deux oreilles peuvent être frappées simultanément.

Cela peut provoquer l'éclatement des tympans et entraîner une surdité, douleur très vive et évanouissement.

 

4) TEMPE

Point situé à la jonction de l'os pariétal et frontal.

Cela correspond au point tapoté par l'index dans le geste employé pour signifier à son interlocuteur qu'il est fou.

La tempe est l'un des points le plus vulnérable de la tête.

Son enfoncement conduit dans 90 % des cas à la mort par lésion grave au cerveau.

Très facile à frapper avec le poing en marteau, le revers du point, le sabre de la main, le coup de poing circulaire, le coude ou même le pied.

Douleur atroce, perte de conscience, mort sont les conséquences d'une attaque portée à cet endroit.

A éviter si l'attaque est peu grave.

 

5) ENTRE LES YEUX

L'endroit à frapper se situe exactement entre les 2 yeux.

L'attaque de ce point provoque le K.O. et des traumatismes cérébraux assez importants.

Peut-être attaqué avec le revers du point, le poing en marteau, le coup de poing droit et le coude.

 

6) LES YEUX

Tout attaque aux yeux en griffes, ou piques de la main peut provoquer des conséquences irréparables : cécité„ décollement de la rétine, atteinte du nerf optique, destruction du globe oculaire, etc .....

Au dessus et en dessous de l'œil il existe 2 points qui, s'ils sont frappés durement, provoquent, outre la destruction de l'arcade sourcilière et de la pommette, des perturbations du système nerveux, perte d'équilibre et parfois perte de la vue.

Dans notre société ce sont ces 2 points ainsi que le nez qui sont le plus attaqués.

L'attaque des globes oculaires (boules des yeux) doit être réservée aux cas extrêmes, car cela peut provoquer chez l'agresseur des séquelles irréparables.

 

7) BASE DU NEZ POINT DU PHILTRUM

Ce point est situé juste sous le nez et est très facile à attaquer du poing, du sabre de la main, de I"'y" formé par l'angle entre le pouce et l'index.

L'effet est immédiat, l'action réflexe sur le bulbe rachidien et le cerveau provoque la perte de toute sensation, l'évanouissement et même la mort, en forçant les cartilages du nez vers le cerveau.

Un coup donné durement sur ce point n'a qu'une seule issue, la mort.

Si l'agression n'est pas grave, éviter d'attaquer ce point.

 

8) POINTE DU MENTON ET MUSCLE MASETER (angle de la mâchoire)

Les boxeurs connaissent très bien ces points, situés à la pointe du menton.

Une attaque puissante sur ces points conduit au K.O., perte de conscience par répercussion sur le cervelet.

Un violent coup sur le côté de la mâchoire provoque la fracture de celle-ci.

 

9) CREUX DU MENTON

Ce point est situé dans le creux entre la lèvre inférieure et la pointe du menton.

Frapper durement ce point provoque une douleur intense pouvant aller jusqu'à la syncope.

 

10) POMME D'ADAM - GORGE

Toute attaque même légère à la gorge peut provoquer la mort. Il convient de n'attaquer la gorge qu'avec modération.

Un léger coup à la gorge provoque une douleur insoutenable, blocage de la respiration, évanouissement respiratoire, sanguin, ou nerveux.

L'attaque de la gorge est relativement facile.

Techniques utilisées sabre de la main;

•revers de la main;

•"y" de la main (fourche formée entre le pouce et l'index);

•pique de la main; saisie en griffe;

•coup de poing, etc...

•II existe de nombreux points vitaux sur la gorge.

Les coups à la gorge, sauf danger extrême, sont fortement déconseillés, à éviter si l'agression est peu grave.

 

11) PLEXUS SOLAIRE

Situé à la base du sternum, cet important centre nerveux du cœur, du foie et de l'estomac est mieux connu dans notre société sous le nom de creux de l'estomac.

Ce point est très bien connu des boxeurs.

Une attaque précise de ce point cause une douleur insoutenable, une sensation d'étouffement et une perte de connaissance.

Un choc sur ce point provoque une paralysie du système nerveux qui peut entraîner la mort par arrêt du cœur.

L'inconvénient majeur est, que cet endroit se limite à la superficie d'une pièce de 10 francs. difficilement localisable sous des vêtements.

Les zones entourant ce point sont quand même très sensibles et conduisent à la mise hors d'état de l'agresseur.

 

12) COEUR ET PLEXUS CARDIAQUE

Tout le monde connaît l'importance du cœur.

Ce point est situé sous le pectoral gauche.

Son attaque peut conduire à la mort par arrêt du cœur.

 

13) HYPOGASTRE SOUS LE NOMBRIL

Ce point est situé 2 à 3 cm sous le nombril.

II cause, s'il est frappé très fort, une douleur atroce qui peut mener à la perte de connaissance par lésion de l'intestin grêle et du côlon.

La mort peut survenir rapidement.

Ce point est très facile à frapper du pied, du poing et même du genou.

 

14) FOIE

Un coup de poing ou de pied au foie peut avoir de très graves conséquences, très vive douleur, perte de conscience, l'effet peut se répercuter sur l'estomac et la rate avec état de choc et effets nerveux associés au cœur et aux poumons.

Le point à frapper se situe sur le côté de l'abdomen, à la jonction de la cage thoracique et du ventre, à hauteur de la dernière côte flottante.

 

15-16) COTES FLOTTANTES GAUCHES ET DROITES

Ce point se retrouve à droite et à gauche sur le côté du corps.

L'attaque de ce point, du côté droit, est plus efficace que le gauche et causera des dommages au foie et aux poumons d'où douleur très vive avec sensation d'étouffement, perte de connaissance.

Ce point frappé en force, du pied, du genou ou du poing peut avoir de très grave conséquences et peut même entraîner la mort.

 

17) TESTICULES

Ce point vital a été connu de tous les temps.

Un coup de pied ou de genou aux testicules, a toutes les chances, s'il est donné durement, de tuer l'adversaire.

Qui a déjà vu un homme frappé aux testicules ne l'oublie jamais; douleur terrible, visage pincé, sueur froide, répercussion sur le plan nerveux et glandulaire, quelque fois arrêt du cœur.

II ne peut en aucun cas être question de frapper durement le bas ventre d'une personne qui vous a simplement bousculé.

N'oubliez pas que la défense doit être adaptée aux circonstances.

 

18) PARTIE SUPERIEURE DU BRAS FACE EXTERNE.

Sur la partie supérieure du bras, le point à frapper se situe à l'insertion du deltoïde au dessus du triceps.

On peut l'attaquer du sabre de la main. Un coup bien porté à cet endroit peut occasionner la paralysie momentanée du bras.

Ce point est très difficile à attaquer et il n'est pas conseillé de l'attaquer en self-défense.

 

19) TETE DU FEMUR

La tête du fémur est aussi très facile à attaquer. Outre la fracture possible, l'effet est immédiat par lésion des muscles attachés au petit et au grand trochanter

Ce point devient de plus en plus sensible au fur et à mesure que l'on vieillit.

 

20) FACE LATERALE DES CUISSES

C'est l'endroit où les enfants s'amusent à se porter, ce qu'ils appellent "des jambes de coureurs". Les boxeurs thaïlandais attaquent ces points en LOW KICK dès le début du combat afin d'immobiliser leur adversaire.

Frappé du pied ou du genou, ce point provoque une douleur intense et la paralysie du membre atteint

 

21) LE GENOU

Le genou est très facile à attaquer de la pointe du pied.

Un violent coup de pied donné sur le genou (surtout si on porte de bonnes chaussures) met l'agresseur immédiatement hors de combat.

La douleur est intense et l'impotence complète est instantanée.

On peut frapper la partie externe du genou, ce qui provoque la mise hors de combat par déchirure de ligaments.

Le plus facile est de frapper du pied en coup remontant, sur la rotule.

A quelques centimètres sous la rotule se trouve l'insertion du tendon du quadriceps. Frapper ce point de la pointe du pied avec chaussure, provoque une douleur insoutenable et très souvent l'évanouissement.

 

22) LE TIBIA

Le tibia est très facilement attaquable par toutes les parties du pied.

En self-défense le tibia s'attaque de la pointe du pied.

Le coup est donné de face et avec pénétration.

Le tibia n'ayant pratiquement aucune protection musculaire est très fragile et est sensible à toute attaque.

Le tibia est un des points dont l'attaque peut conduire à l'évanouissement tellement la douleur est intense.

Si l'on possède de bonnes chaussures la fracture peut survenir et la perte de motricité est dans ce cas immédiate.

Un bon coup donné en force (même par une femme ou un enfant) sur le tibia décourage le plus tenace des agresseurs.

Le tibia peut être aussi attaqué du talon.

Ce coup est très utile pour se dégager des saisies arrières.

 

23) CHEVILLE

Le point à attaquer se situe sur le côté de la cheville, la malléole externe„ protubérance de la tête du péroné.

L'attaque de ce point peut conduire à la syncope tant la douleur est intense.

Ce point est très facile à frapper du pied.

 

24) DESSUS DU PIED

Le cou du pied peut être frappé du talon, ce qui provoque une douleur intense qui remonte dans toute la jambe.

Le milieu du pied 4ième et Sème métatarses est également un point qui peut être y très douloureux s'il est frappe violemment.

Utile pour se dégager des saisies arrière.

 

25) ORTEILS

Un bon coup de talon peut provoquer une vive douleur.

Ce coup peut être parfois utile pour se dégager d'une saisie arrière.

 

 

 

 

www.objectifsecurite.be Email : objectif_securite@hotmail.com

Copyright 2013 © All Rights Reserved